dimanche 29 janvier 2012

Pain au citron et à la lavande

Cette recette est très spéciale pour moi... en septembre dernier, mes parents ont fait un voyage aux Îles de la Madeleine. Ils m'ont alors acheté 2 livres de recettes d'artisans de là-bas, pour m'offrir à Noël. Malheureusement, mon père n'aura pas eu le temps de me les offrir lui-même, et j'ai beaucoup pleuré en les feuilletant. Ce sont des livres magnifiques, dont les images (des recettes et des lieux) nous laisse un sentiment de bien-être. Il me semble que ceux qui vivent là-bas doivent se sentir en vacance au quotidien tellement c'est beau et que ça semble paisible. Toujours est-il qu'avec tout se qui s'est passé, je n'avais pas eu la chance de tester l'un de ces livres, mais c'est maintenant chose faite. J'ai pensé à mon papa tout au long de la réalisation de la recette, pendant que ça sentait bon dans la maison la cuisson du pain et pendant que j'en ai dégusté une petite tranche il y a quelques minutes, alors que je ne mange jamais après le souper (il faut bien faire des exceptions des fois!!!).

Il est vraiment bon ce pain. Le goût du citron est bien présent, et celui de lavande est subtil, ne venant pas camoufler le reste. La texture est très agréable, bref un bon pain gâteau pour le goûter ou pour un déjeuner gourmand avec un bon yogourt maison. Je ne me suis pas trompée pour la première recette testée et j'en suis très heureuse.




INGRÉDIENTS :

300 g. de SUCRE (sucre à la lavande de Fleurs et Délices pour moi)
225 ml d'HUILE VÉGÉTALE (canola pour moi)
6 OEUFS
ZESTE DE 2 CITRONS
230 g. de FARINE NON BLANCHIE
Une pincée de SEL
10 ml de POUDRE À PÂTE
30 ml de FLEURS DE LAVANDE COMESTIBLES (remplacé par le sucre à la lavande pour moi)

PRÉPARATION :

- Préchauffer le four à 300 F (la prochaine fois, je le mettrai à 325 F).
- Tapisser un moule à pain de papier parchemin.
- Mélanger le sucre et l'huile en battant à vitesse moyenne pour obtenir un mélange homogène.
- Ajouter les oeufs, un à la fois, à faible vitesse.
- Mélanger le zeste de citron, la farine, le sel et la poudre à pâte et les ajouter aux ingrédients humides.
- Ajouter la lavande en prenant soin de ne pas trop brasser pour ne pas trop lisser la pâte.
- Enfourner pendant environ 60 minutes (près de 90 minutes pour moi) ou jusqu'à ce qu'un couteau ressorte propre. Laisser refroidir 5 minutes et démouler.


Note : La recette pour être utilisée pour confectionner des madeleines en adaptant le temps de cuisson

samedi 28 janvier 2012

Défi Daring Bakers: janvier 2012 : Scones

Après avoir sauté 2 mois de suite, le premier car ça ne m'intéressait pas et le second suite au décès de mon père, je me reprend avec celui-ci, que je trouve très intéressant. C'est tellement bon des scones que j'ai d'abord essayé la recette de base, question de me faire la main, mais j'ai ensuite tenté des variantes pour le simple plaisir.

Audax Artifex was our January 2012 Daring Bakers’ host. Aud worked tirelessly to master light and fluffy scones (a/k/a biscuits) to help us create delicious and perfect batches in our own kitchens!

RECETTE DE BASE

Ces scones sont versatiles, car ils ne sont pas sucrés. Que ce soit avec de la confiture pour le petit déjeuner ou en guise de goûter avec un bon thé, ils sont bien friables et légers.

INGRÉDIENTS :

1 tasse (140 g.) de FARINE TOUT USAGE
2 c. à thé (10 g.) de POUDRE À PÂTE
1/4 c. à thé (1 1/2 g.) de SEL
2 c. à soupe (30 g.) de BEURRE TRÈS FROID (même gelé)
1/2 tasse de LAIT FROID
1 c. à soupe de LAIT pour la dorure




PRÉPARATION :

- Tamiser la farine, la poudre à pâte et le sel à trois reprises.
- Incorporer le beurre pour obtenir des morceaux de la grosseur de petits pois (pour une texture friable) ou de la grosseur de grains de sable (pour une texture plus moelleuse).
- Incorporer le lait, sans trop mélanger (sinon la texture en sera affectée), puis verser sur une surface légèrement farinée.
- Rouler en un rectangle de 10 cm x 15 cm x 2 cm. Couper en carrés avec un couteau bien coupant pour ne pas écraser la pâte.
- Placer les morceaux sur une plaque à fond épais (moi dans un poêle de fonte), de façon à ce qu'ils se touchent pour les aider à lever. Badigeonner le dessus des scones avec le lait
- Enfourner dans le four préchauffé pour une période de 8 à 10 minutes.




J'ai aussi voulu essayer des scones salés pour accompagner une soupe ou pour manger comme collation. Ceux de Johane Chang, au cheddar et à l'échalote française sont un véritable délice. Ils sentent bon, ils goûtent bon et ils sont juste assez friables. Je ne me lasse pas de cuisiner des recettes de ce livre de recettes, car jusqu'à maintenant, je n'ai jamais été déçue.

CHEDDAR-SCALLION SCONES



INGRÉDIENTS :

1 3/4 tasse (245 g.) de FARINE TOUT USAGE
1/2 tasse de SEMOULE DE MAÏS
1 1/2 c. à thé de POUDRE À PÂTE
1/2 c. à thé de BICARBONATE DE SOUDE
1 c. à thé de SEL
1/4 c. à thé de CUMIN moulu
3 onces (84 g.) de FROMAGE CHEDDAR en dés de 1/4 de pouce
1/2 tasse (50 g.) d'ÉCHALOTES FRANÇAISE finement haché
1/2 tasse (114 g.) de BEURRE NON SALÉ, coupé en 8-10 morceaux
1/2 tasse (120 g.) de BABEURRE froid
1/2 tasse (120 g.) de CRÈME FRAÎCHE froide
1 OEUF
1 JAUNE D'OEUF

PRÉPARATION :

- Préchauffer le four à 350 F, la grille au centre du four.
- Mélanger la farine, la semoule, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le sel, le cumin, le fromage et les échalotes au batteur sur socle pendant 10 à 15 secondes.
- Ajouter le beurre en morceaux et mélanger à basse vitesse jusqu'à ce que le beurre ait la grosseur de petits pois.
- Dans un petit bol, battre le babeurre, la crème fraîche et l'oeuf. Ajouter en battant lentement au mélange de farine, jusqu'à ce que la pâte se tienne. Il restera de la farine dans le fond du bol.
- Avec les mains, travailler la pâte pour amasser le reste de farine.
- Rouler la pâte à 1 pouce d'épaisseur puis couper en 8 (comme une tarte...pour ma part, j'ai préféré couper à l'emporte pièce pour obtenir des scones ronds).
- Avec un pinceau, badigeonner avec le jaune d'oeuf.
(À cette étape, il est possible de congeler les scones. Pour se faire, les envelopper dans une pellicule plastique. Au moment de les cuire, les placer sur une plaque de cuisson et les enfourner immédiatement en ajoutant de 5 à 10 minutes au temps de cuisson).
- Cuire de 40 à 50 minutes (pour moi, 38 minutes ont été suffisantes). Transférer sur une grille et laisser refroidir une trentaine de minutes.

Les scones sont meilleurs le jour même, mais ils peuvent être conservés à la température ambiante dans un contenant hermétique jusqu'à trois jours. Ils peuvent être placé au four à 300 F de 4 à 5 minutes pour retrouver la fraîcheur. Ils peuvent aussi être congelés une fois cuits, enveloppé dans une pellicule plastique, jusqu'à 1 semaine. Les placer au four à 300F, directement du congélateur, de 8 à 10 minutes.


jeudi 26 janvier 2012

Biscuits à l'avoine

Bon...j'ai encore une "badluck" à vous partager. Je vais finir par croire que j'attire le malheur ces temps-ci!!!! Mon petit coco a été hospitalisé pendant 5 jours suite à une petite opération pour un abcès dans un ganglion. Il faisait tellement pitié avec son soluté dans le pied mon bel amour qui voulait marcher (parce que lui...il ne se sentait pas malade!)

Pour le réconforter, j'ai fait cuire des beaux biscuits à l'avoine (que j'avais congelés) pour lui amener pendant une visite éclair à la maison pour prendre une douche. Ils sont vraiment bons. Pour moi, c'est ceux que j'ai testé qui ressemblent le plus à ceux que j'achetais à l'école quand j'étais étudiante. Je les conseille vivement à tous les nostalgiques qui aimaient les galettes à l'avoine dans le temps! C'est chez Genny que j'ai trouvé cette belle recette.



INGRÉDIENTS :

3/4 tasse + 2 c. à soupe de BEURRE
1 tasse de SUCRE
1/4 tasse de CASSONADE
1 OEUF
1 c. à thé de VANILLE

1 tasse de FARINE
3/4 c. à thé de POUDRE À PÂTE
1/2 c. à thé de BICARBONATE DE SOUDE
1/2 c. à thé de SEL
2 1/2 tasses de FLOCONS D'AVOINE

PRÉPARATION :

- Préchauffer le 350 F, la grille au centre.
- Mélanger le beurre, le sucre, la cassonade, l'oeuf et la vanille au batteur pour obtenir un mélange homogène.
- Mélanger la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le sel et les flocons d'avoine. Ajouter au premier mélange en mélangeant doucement.
- Faire des petites boules d'environ 2 c. à soupe. Déposer sur une plaque à biscuit graissée et aplatir légèrement.
- Cuire environ 10 minutes. Ne pas trop les cuire.



mercredi 18 janvier 2012

Tourbillons rhubarbes et fraises

"Y fait pas chaud...même si l'hiver est beau...j'aurais ben l'goût d'sacrer mon camp jusqu'au printemps!!!"
Bon, ça réflète pas mon état d'esprit, mais la neige et le froid d'aujourd'hui m'ont fait penser à cette chanson!
Et pour fêter ça, je vous propose une belle recette estivale. Eh oui, je suis comme ça, j'aime changer la routine par des choses qui ne correspondent pas à la saison...une crème glacée en février, ou ces tourbillons, recette de ma belle-famille, que je fais habituellement pendant la saison chaude.

Ces tourbillons sont tendres, moelleux, fruités. Ça ressemble un peu à une brioche, mais aux fruits. En tout cas, c'est bon!


INGRÉDIENTS :


2 tasses d’EAU CHAUDE
1 tasse de SUCRE GRANULÉ
2 3/4 tasses de FARINE
4 1/2 c. à thé de POUDRE À PÂTE
1 1/2 c. à thé de SEL
2/3 tasse de GRAISSE (tenderflake) (je mets du beurre)
1 tasse de LAIT


PRÉPARATION :

- Préchauffer le four à 450F.
-  Pour faire le sirop, mélanger l'eau de le sucre dans un plat en pyrex et enfourner pour faire fondre le sucre.
- Mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel, le beurre et le lait pour obtenir une pâte bien lisse. Verser la pâte sur la surface de travail bien enfarinée. Pétrir en tournant de tous les côtés environ 15 fois.
- Étendre cette pâte au rouleau en un rectangle et y étendre les fraises et la rhubarbe, le sucre et la cannelle. Y déposer le beurre en petits morceaux partout sur les fruits.
- Rouler comme un gâteau roulé. Bien fermer les bouts.
- Couper en 12 morceaux et les placer dans le sirop préparé.
- Enfourner pendant 30 minutes.

lundi 16 janvier 2012

Liebster Blog Award

Nathalie, de chez Délinquance et Saveurs m'a fait l'honneur de me décerner le Liebster Blog Award, elle dont j'apprécie beaucoup le blog entre autre pour sa boulangerie et pour ses recettes de Masterchef.



P-S : Voici les règles que les nominé(e)s devront respecter :

-Afficher le logo sur leur blog
-Citer la personne qui leur a décerné l'award
-Choisir cinq blogs qu'ils apprécient, qu'ils aimeraient faire connaître et qui ont moins de 200 membres.
-Aviser les cinq personnes nommées



J'ai à mon tour cherché des blogs que j'aime bien pour vous les faire découvrir. N'en choisir que 5 n'a pas été de tout repos. J'ai tenté de cibler des gens qui n'avaient pas été nommés, mais j'en aurais eu deux douzaine à vous présenter tellement je trouve que les gens sur la blogosphère sont inspirants et attachants. Je ne nommerai personne de peur d'en oublier, mais vous vous reconnaîtrez par les commentaires que je vous laisse parfois. Alors, je me lance:


Les délices de Maya...parce qu'elle présente plusieurs recettes de barres tendres que j'aime beaucoup tester, ainsi de des recettes de biscuits très tentantes. Vous pouvez aller voir son tout nouveau décor, qui me plaît bien.

La fille de l'anse aux coques...parce que sa cuisine est réconfortante et qu'elle nous donne envie de se précipiter chez elle pour un bon repas du Bas-du-Fleuve!

Maman, qu'est-ce qu'on mange?...parce qu'elle cuisine la vraie vie...la vie de maman avec des enfants qui n'aiment peut-être pas tout, que j'imagine l'ambiance survoltée autour de la table...et j'adore ça!

Rose Madeleine...de la pâtisserie, du dessert, du sucre....cette fille a du talent et toutes ses recettes me donnent le goût!

Dans la cuisine de Blanc-manger...parce que ses recettes semblent succulentes, parce qu'elle nous donne toujours un verdict qui comprend les bons commentaires, mais aussi parfois des déceptions et ses trucs pour réussir la recette, ce qui nous laisse la possibilité de les modifier pour qu'elles soient complètement à notre goût.


dimanche 15 janvier 2012

Hachis Parmentier à ma façon


Il y a rien de plus réconfortant qu'une grand-mère...mais un bon Hachis Parmentier par une journée aussi froide qu'aujourd'hui, c'est pas mal non plus. De la viande, des légumes, de la sauce, des patates...ça ne peut qu'être un succès. Et l'ajout de moutarde et de poireaux dans le mélange de pommes de terre m'a bien plu. La photo n'est pas la plus géniale, mais je trouve toujours difficile d'arriver à une belle image avec les plats mijotés. Pis, l'important, c'est que c'est bien bon.




INGRÉDIENTS :

1/2 tasse d'HUILE D'OLIVE
2 OIGNONS hachés finement
2 CAROTTES en petits dés
2 PANAIS en petits dés
1 GOUSSE D'AIL écrasé
1 c. à thé d'ORIGAN séché
720 g. de BOEUF EN CUBES, haché grossièrement
SEL, POIVRE
3/4 tasse de TOMATES EN DÉS en conserve
3/4 tasse de BOUILLON DE BOEUF
1/2 tasse de VIN ROUGE
2 c. à soupe de KETCHUP
2 c. à thé de PERSIL PLAT haché
1/2 c. à thé de PIMENT DE LA JAMAÏQUE
Un filet de SAUCE WORCESTERSHIRE

650 g. de POMMES DE TERRE pelées, en cubes
1/2 tasse de LAIT ENTIER
2 c. à soupe de BEURRE
1 POIREAU haché finement
2 c. à soupe de MOUTARDE DE MEAUX
2 JAUNES D'OEUFS

PRÉPARATION :

- Chauffer la moitié de l'huile dans une grande casserole, ajouter les oignons, les carottes, les panais, l'ail et l'origan. Cuire à feu moyen environ 10 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient tendres. Réserver.

- Remettre le reste de l'huile dans la casserole, ajouter la viande et faire dorer 6 à 8 minutes.

- Ajouter les tomates, le bouillon, le vin, le ketchup, le persil, le piment de la Jamaïque, la sauce worcestershire et poursuivre la cuisson 5 minutes. Remettre les légumes dans la casserole et mijoter 15 minutes.

- Faire cuire les pommes de terre dans l'eau bouillante salée jusqu'à tendreté. Égoutter et réduire en purée avec le lait. Chauffer le beurre dans une poêle et ajouter le poireau pour l'attendrir. L'ajouter à la purée, ainsi que la moutarde, puis incorporer les jaunes d'oeufs et assaisonner.

- Transverser le mélange de viande et de légumes dans un plat allant au four, couvrir de la purée et parsemer de noisettes de beurre, pour l'aider à griller. Enfourner à 400 F de 15 à 20 minutes jusqu'à ce que le dessus soit doré.



vendredi 13 janvier 2012

Côtelettes de porc au sésame

L'hiver est "frette" ce soir....et il y a de la neige. Une excellente soirée pour se faire un petit thé, se coller en dessous d'une couverture et regarder un bon film pendant que les cocos font dodo. Pour ceux qui n'aiment pas l'hiver...je n'ai seulement à dire que j'ADORE L'HIVER pour ses paysages, ses sports de glisse...mais aussi pour prendre cela relax de temps en temps!!!


Bon, changement d'à propos, je ne suis pas fan de porc sans trop savoir pourquoi en fait... alors quand je trouve une recette qui me plaît, je la note pour pouvoir la refaire par la suite. Celle-ci étaient justeuses, elles goûtaient bon le sésame. Par contre, mon homme aurait bien aimé une petite réduction de balsamique ou d'une petite sauce pour accompagner le tout... c'est qu'il est très sauce mon homme.


INGRÉDIENTS :

4 c. à soupe d'HUILE DE SÉSAME
4 c. à soupe de MIEL
2 c. à soupe de MOUTARDE DE MEAUX
1 c. à soupe de ZESTE DE CITRON
6 c. à soupe de GRAINES DE SÉSAME
4 CÔTELETTES DE PORC désossées
HUILE D'OLIVE
SEL, POIVRE

PRÉPARATION :

- Mélanger l'huile, la moutarde, le miel et le zeste. Badigeonner les côtelettes de chaque côté et les enrober de graines de sésame.

- Chauffer l'huile à feu moyen dans un poêlon antiadhésif. Cuire les côtelettes de 6 à 8 minutes. Retourner à mi-cuisson. Assaisonner.

Source : Tout un plat! Porc, les Éditions de l'Homme

mardi 10 janvier 2012

Flapjacks aux canneberges (barres tendres)

Après la tempête, le calme revient...et ça signifie le retour au travail et les repas qui vont avec. Je ne sais pas si c'est le deuil, mais depuis quelques jours, j'ai tout le temps faim. Mais pas question pour moi de manger les collations pleines de mauvais sucre, mauvais gras, malgré qu'on nous dise qu'elles ne renferment que 100 calories. Il doit y avoir un nom pour ce refus de manger des trucs industrialisés...?

Bref, je me suis fait des petites barres tendres, dénichées chez Chef Nini qui en a une belle sélection qui ont l'air toutes plus alléchantes les unes que les autres. Bien entendu, je n'avais pas grand chose dans mon armoire, alors j'ai choisi celle aux baies de Goji, mais j'ai fait quelques modifications qui m'ont finalement bien plues. Ces barres se tiennent bien et elles sont sucrées, mais pas trop. Parfait pour me tenir bien alerte avec un petit thé en milieu d'après-midi lorsque la fatigue me rattrape au travail. Le recette donnait 4 barres, mais je les trouvaient un peu grosses, alors j'en ai fait 6.


INGRÉDIENTS :

125g de FLOCONS D'AVOINE
40g de SUCRE
65g de MIEL
30g de BEURRE
20g de BEURRE D'ARACHIDE
4 c. à soupe de CANNEBERGES 
2 c. à soupe de BRISURES DE CHOCOLAT

PRÉPARATION :

- Préchauffer le four à 350 F.

- Dans un plat allant au micro-onde ou encore dans une casserole, mélanger le sucre, le miel, le beurre et le beurre d'arachide et ls faire chauffer pour les faire fondre et obtenir un mélange homogène.

- Ajouter aux flocons d'avoine et bien mélanger. Ajouter les canneberges et les brisures de chocolat au mélanger.

- Répartir le mélange dans un moule à gâteau et presser avec les doigts (de préférence mouillés pour éviter que ça ne colle) pour tasser le mélange dans le moule.

- Enfourner pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que le dessus des barres soit doré. Attendre le refroidissement complet avant de les couper en morceaux selon la grosseur désirée.

Ces barres se conservent environ 1 semaine dans un contenant hermétique.

jeudi 5 janvier 2012

Foie d'agneau, mais surtout courgette au fromage de chèvre

Quand notre père fait le front page du Journal de Montréal, on est fière, mais quand c'est post-mortem c'est moins chouette. Je ne pensais jamais que la mort de mon père serait médiatisée...un infarctus dans une aréna de région, c'est pas la grosse affaire. Mais quand les journalistes décident de se servir d'une histoire pour faire mousser leur émission, ça prend de l'ampleur, j'en suis maintenant bien consciente.
Hier, on m'a appelé pour m'annoncer que le journal local avait publié un article sur l'absence de défibrillateur à l'aréna au moment du décès de mon père. 15 minutes plus tard, un gentil (pour vrai!) journaliste du Journal de Montréal m'a contacté pour une entrevue et afin que je lui envoie des photos, le tout pour sensibiliser les gens à la nécessité des défibrillateurs dans les lieux publics. J'ai accepté sans jamais me douter qu'il y aurait une page complète dédiée à l'article et qu'il ferait la première page (juste en haut des 4 buts de Eller quand même! pour un joueur de hockey, c'est pas si mal) Ce matin, 6h45, un appel d'un autre gentil (mais moins compatissant mettons!) monsieur pour que je parle en direct à Jean-François Guérin, à TVA. J'ai dit ce que j'avais à dire...mais un autre journaliste de TVA m'a appelé pour une autre entrevue, cette fois avec François Paradis pour TVA en direct. J'ai refusé, mais il a quand même tenter d'insister... entre temps, ma mère a reçu un appel de la radio locale, mon frère un appel de Radio-Canada et mon homme a parlé à une journaliste de Radio-Canada qui était justement en reportage avec les ambulanciers et qui a eu vent du fait qu'elle suivait justement les deux hommes qui avaient portés secours à mon père. Heuuuu, c'est quoi ça?????

Mais bon, si ça peut aider à sauver des gens, ils atteignent leur cible en diffusant à grande échelle.

Maintenant, vous devez être tannés d'entendre parler de mes problèmes, parce que la vie ce n'est définitivement pas que cela et que je ne veux pas m'arrêter à cela, alors je partage une petite joie de ma journée...j'ai reçu le livre Quoi de neuf cupcake? Il est très bien expliqué, les images sont jolies et les trucs intelligents. J'ai bien hâte de vous montrer quelques modèles intéressants provenant de ce beau livre.

Mais ce soir, j'ai cuisiné du foie...miam miam...mais c'est l'accompagnement qui a volé la vedette...un rouleau de courgette au fromage de chèvre. Un mélange de fleur d'ail, de pignon, d'échalotes et de FROMAGE DE CHÈVRE (j'adore cela), ça ne peut pas ne pas être bon. Le tout dans un légume que j'apprécie particulièrement, alors là, c'est le summum!


INGRÉDIENTS :

8 morceaux de FOIES D'AGNEAU
1/4 tasse de LARDONS
2 c. à soupe de VINAIGRE BALSAMIQUE
2 COURGETTES vertes ou jaunes, évidées (moi de façon un peu grossière j'en conviens)
1 tasse de FROMAGE DE CHÈVRE CRÉMEUX
1 c. à soupe d'ORIGAN SÉCHÉ (ou 3 c. à soupe de frais)
2 c. à soupe de FLEUR D'AIL
2 c. à soupe d'ÉCHALOTES, ciselées
2 c. à soupe de NOIX DE PINS

PRÉPARATION :

- Mélanger le fromage de chèvre, l'origan, la fleur d'ail, les échalotes et les noix de pin. Farcir les courgettes évidées et laisser reposer quelques heures au réfrigérateur.
- Au moment du service, les faire revenir dans la poêle qui va avoir servi à cuire le foie et les lardons, puis servir chaud.

- Faire revenir les lardons pour les colorer légèrement et saisir les tranches de foie environ 1 minutes de chaque côtés (il ne doit pas être trop cuit). 
- Ajouter 2 c. à soupe d'échalotes (ce que j'avais oublié de faire) et déglacer avec le vinaigre balsamique. 

- Servir si désiré avec du persil frais et du coulis de tomates (ce que je n'ai pas fait).

Déclinaison d'une recette du livre tout un plat agneau

mardi 3 janvier 2012

Tilapia aux légumes, sauce dijonnaise à l'ail

J'ai deux enfants plutôt téméraires...comme leur père. À 14 mois, mon mini coco a décidé qu'il profitait du fait j'avais ouvert la barrière des escaliers, son frère endormi dans les bras afin de le descendre dans son lit pour s'aventurer dans l'escalier et bien entendu faire un vol plané de 7 marches pour atterrir comme une poupée de son sur le palier. Et là, je cours déposer mon grand coco pour aller le chercher et il saigne au dessus de l'oeil...ça lui coule le long de la joue, et il s'est coupé dans la bouche, alors ça saigne encore plus (c'est tout le temps impressionnant une bouche qui saigne!!!) J'ai peur qu'il ait besoin de points ou qu'il se soit cogné la tête et qu'il ait une commotion. Mais lui, il arrête de pleurer après 2 minutes, il se colle quelques minutes de plus contre moi pour ensuite descendre du divan et se diriger....vers l'escalier bien entendu. Comme quoi, tout ne peut pas mal finir dans la vie. Il a l'air d'un bébé boxeur, mais il est de bien bonne humeur et aucunement traumatisé!!!

Tout ce que j'ai donc à dire sur cette recette, c'est que c'est ben bon, que la sauce vient donner un punch et vive les olives dans cette recette. Je vais la refaire. Je suis pas ben bonne pour décrire des recettes salées, mais c'est ça qui est ça!! hihihi!


INGRÉDIENTS :

1 pied de BROCOLI en morceaux
1/2 boîte de TOMATES EN DÉS (avec un peu de jus)
1 OIGNON en dés
1 POIVRON ROUGE en dés
OLIVES KALAMATA au goût

2 gros filets de POISSON BLANC (pangasius)
POIVRE

SAUCE :
1 c. à soupe de MOUTARDE DE DIJON
2 c. à thé de FLEUR D'AIL
1 c. à soupe de JUS DE CITRON
1 c. à thé de BASILIC SÉCHÉ (ou encore mieux, du frais)
SEL, POIVRE
1/4 tasse d'HUILE D'OLIVE



PRÉPARATION :

- Dans un wok, faire revenir les oignons quelques minutes (je fais revenir en arrosant avec un peu d'eau pour éviter la matière grasse), puis ajouter les poivrons et le brocoli. Quand le poivron et le brocoli commencent à être tendres, ajouter les tomates avec leur jus, puis les olives. Réserver.

- Faire dorer les filets de poisson dans une poêle, simplement poivrés (le poisson pourrait également être cuit dans la sauce, c'est vraiment au goût).

- Pendant ce temps, mélanger tous les ingrédients de la sauce dans un bol, sauf l'huile. Incorporer l'huile dans un filet en fouettant pour obtenir une texture homogène. Napper le poisson de la sauce au moment de servir (je l'avais fait réchauffer pour une sensation plus agréable en bouche.)

Source : Inspiration d'une recette de la revue Je cuisine, Poisson si simple, si bon

Croquants à l'érable

Voici ma première recette publiée en 2012 et je crois bien qu'elle va se retrouver dans mon top de l'année. C'est un vrai coup de coeur ces petits croquants au bon goût d'érable, avec un petit côté salé, le tout recouvert d'un bon chocolat noir et parsemé de pistaches grillées et hachées. Ça tombe littéralement dans mes goûts et je dois me retenir pour ne pas succomber chaque fois que je passe devant la boîte.

J'avais vu la recette passer dans la revue Ricardo il y a un bout de temps maintenant, mais c'est Isa qui m'a donné le goût de les confectionner. J'ai suivi la recette avec ses modifications, puisque je préfère grandement, et le chocolat noir et le sirop d'érable médium (ben oui, pas de clair pour moi...!). Alors c'est la sienne, avec ses explications que je vous laisse, puisque c'est parfait pour une réussite totale.



INGRÉDIENTS :

1 1/2 tasses de SIROP D'ÉRABLE
1/2 tasse (120 g.) de BEURRE NON SALÉ
1 c. à thé d'EXTRAIT DE VANILLE
1/4 c. à thé de SEL
1/4 c. à thé de BICARBONATE DE SOUDE
225 g. de CHOCOLAT NOIR 70 %, fondu et tempéré
1 tasse (150 g.) de PACANES grillées et hachées

PRÉPARATION :

- Tapisser une plaque à biscuits d'un tapis de silicone.
- Dans une grande casserole, porter à ébullition le sirop d'érable, le beurre, la vanille et le sel.
- Cuire jusqu'à ce que le thermomètre à bonbons indique 295 F ( 146 C ). Surveiller attentivement, car aux alentours de 260 F ( 130 C ), la température monte vite.
Cette étape doit se faire rapidement :
- Retirer la casserole du feu et incorporer immédiatement le bicarbonate en brassant avec un fouet.
- Verser rapidement sur le tapis de silicone préparé.
- À l'aide d'une spatule, étaler le caramel à l'érable finement jusqu'à l'obtention d'un carré d'environ 12 " ( 30 cm ). 

- Laisser refroidir complètement.

- Badigeonner la surface du caramel avec la moitié du chocolat et saupoudrer de la moitié des pacanes hachées.
- Réfrigérer 15 minutes ou jusqu'à ce que le chocolat soit ferme.
- Retourner le croquant à l'érable. Badigeonner de nouveau avec le reste de chocolat et saupoudrer de nouveau de pacanes hachées. Réfrigérer le croquant environ 15 minutes.

- Casser en morceaux et conserver dans un contenant hermétique à température ambiante environ 2 semaines.


Il est important que votre thermomètre à bonbon soit calibré avant l'exécution de cette recette. Pour ce faire, faire bouillir de l'eau et s'assurer qu'il indique 100C. En cas d'écart, ajuster lors de la préparation du caramel.

lundi 2 janvier 2012

Mon top 2011

Je me suis demandé si j'allais faire un top ou pas, mais j'aime tellement cette rétrospective chez les autres que je ne pouvais pas passer à côté.

Alors, je me lance, sans ordre vraiment précis:

Après avoir fait le tour de mes recettes, j'ai un top 10 des recettes sucrées:

10- Carrés au citron de ma grand-maman: c'est tellement simple, mais le résultat y est que voulez-vous. Un classique de l'enfance reste un classique...

9- Muffins citron et bleuets d'Isa : J'adore les muffins et ceux-ci créent une véritable dépendance avec le goût subtil, mais bien présent de citron et les bleuets. J'adore!!!

8- Les barres tendres banane et beurre d'arachides de Maya. Elles font partie de mes barres tendres favorites à ce jour. Elles sont tendres, avec un bon goût de beurre d'arachide (j'adore tout simplement le beurre d'arachides). Je les cuisine souvent pour les collations.



7- Fraisier (défi Daring Bakers) : Ce n'est pas trop sucré, pas trop riche, et le chocolat amène un petit plus pour les gens comme moi qui en raffolent. Un vrai dessert estival comme je les aime...

6- Tarte aux pommes et sucre à la crème : C'est la tarte qui m'est le plus demandée chez moi...Le mélange de la douceur de la pomme combinée au sucré du sucre à la crème, c'est dément!! Puis, le look fait toujours sensation.

5- Barres granolas du Flour : Je ne remercierai jamais assez Kim pour m'avoir fait découvrir le livre Flour, duquel provient cette belle recette. Je ferais ces barres toutes les semaines si je ne m'écoutais pas. Un must pour les fanatiques, comme moi, de barres aux fruits.

4- Confit de pommes : C'est ma découverte sucrée de l'année, parce que je ne m'attendais tellement pas à ce résultat et rien n'est comparable. J'en referai chaque année c'est certain.

3- Mi-cuit au chocolat : C'est chocolaté, onctueux, chocolaté, rapide à faire et encore plus chocolaté...quoi dire de plus...ah oui, c'est chocolaté

2- Crème glacée aux reeses D'Isabelle D: Je vous mets au défi de n'en prendre qu'une cuillérée! C'est fou comme c'est bon. Tout le monde me dit qu'ils en mangeraient jusqu'à être malade...

1- Tiramisu : C'est MA recette classique...tout le monde l'aime, tout le monde me demande la recette. Je fais ce dessert depuis plusieurs années déjà sans m'en lasser.



Puis, j'ai aussi aimé des recettes salés...ben oui!

5- Oignons glacés au miel : Ces oignons sont fondants et sucrés....ils sont parfaits. J'ai une idée d'association à l'instant. Je teste et je vous reviens avec mon verdict.

 4- Mes pains brown n' serve, qui ont été testés par plusieurs d'entre vous, ce qui m'a fait grandement plaisir. Des bons petits pains à servir en corbeille au milieu d'une table remplie de bons plats...des pains qu'on aime avec la soupe, ou encore pour tremper dans nos restants de sauce. Un hit assuré!

3- Pizza boeuf et sauce aux champignons : C'est une pizza superbe. Elle est savoureuse avec les champignons et le rhum dans la sauce. Elle est géniale pour un vendredi soir tranquille...ou moins tranquille!


2- Carré d'agneau sichuanais : C'est le meilleur carré d'agneau que j'ai mangé. Il est bien relevé, sans être trop fort en bouche et le dessus croustillant rend la texture très intéressante sous la dent. Un must pour les amateurs d'agneau.

1- Tarte tatin aux tomates et vinaigre balsamique : c'est ma découverte salée de l'année. C'est bon sans bon sens. Et ça goûte tellement l'été. Mon homme et moi avons salivé en nous rappelant cette recette délicieuse.



C'est fait, ma rétrospective est finalisée. Je vous laisse par contre avec ma plus grande réussite de l'année, mais qui ne se déguste qu'avec les yeux, la robe de mariée de ma belle-soeur. C'est le projet dont je suis la plus fière. Environ 200 heures de travail, mais le tout dans un plaisir incroyable, à coudre des perles à la main, à faire les essayages dans des fous rires. Des projets comme cela, je ne pense pas que j'en aurai beaucoup dans ma vie, alors je profite du bonheur et de la fierté que celui-ci m'a apporté.