vendredi 27 mai 2011

Défis Daring Bakers # 5 : Marquise au chocolat sur meringue à la noix de coco et bananes caramélisées

Le défi de ce mois-ci ne m'inspirait pas du tout. La recette en faisait pour une armée et je ne raffole pas des meringues.

Après avoir longuement réfléchi, j'ai décidé de combiner le chocolat avec la noix de coco et les bananes (je suis dans une phase banane).

C'était finalement excellent. Mon grand coco adore les meringues et a mangé les restants. La marquise se mange toute seule et les bananes caramélisées avec mon sucre au caramel étaient douces et délicieuses.

The May 2011 Daring Bakers’ challenge was hosted by Emma of CookCraftGrow and Jenny of Purple House Dirt. They chose to challenge everyone to make a Chocolate Marquise. The inspiration for this recipe comes from a dessert they prepared at a restaurant in Seattle.



MARQUISE

300 gr de CHOCOLAT NOIR 72%
190 gr de BEURRE
6 OEUFS (6 jaunes et 6 blancs)
120 gr de SUCRE


- Faire fondre dans une casserole le beurre puis réserver.
- Blanchir les jaunes d'oeufs avec le sucre.
- Monter les blancs en neige fermes (avec une pointe de sel au départ).
- Mettre le chocolat coupé en morceaux ou râpé dans un saladier. Le placer dans une casserole d'eau, au bain-marie. faire fondre le chocolat, remuer rapidement au fouet l'essentiel étant qu'il fonde le plus vite possible. 
- Mélanger le chocolat tiède dans le mélange jaunes et sucre, puis le beurre fondu, puis les blancs en neige (d'abord 2 grosses cuillères à soupe au fouet, pour détendre l'appareil) puis le reste des blancs en les incorporant délicatement à la spatule en bois en les soulevant et en les coupant.
- Mouiller le moule à l'eau glacée et y verser la marquise.
- Mettre au congélateur.


(Source : http://www.aftouch-cuisine.com/recette/marquise-au-chocolat-336.htm)


MERINGUE


2 BLANCS D'OEUFS
1 pincée de SEL
4 c. à soupe de SUCRE
ESSENCE DE NOIX DE COCO
NOIX DE COCO râpée


- Ajouter le sel aux blancs d'oeufs et battre en mousse légère. 
- Ajouter graduellement le sucre en continuant de battre, jusqu'à ce que les blancs forment des pics fermes.
- Ajouter l'essence de noix de coco et placer dans une poche à douille.
- Déposer les meringues, à l'aide de la poche à douille sur une plaque de cuisson recouverte d'un papier parchemin. Saupoudrer de noix de coco, préalablement doré à la poêle ou au four.
- Faire cuire au four à 250F pendant environ 2 heures.


(Source : Inspiré d'une recette de Jeanne Benoit)


BANANES SAUTÉES


5 à 6 BANANES (selon la grosseur) coupées en rondelles
3 c. à soupe de BEURRE
1/3 tasse de SUCRE (au caramel pour moi)


- Faire fondre le beurre dans un poêle, ajouter le sucre pour le faire fondre.
- Ajouter les bananes et laisser caraméliser à feu doux pendant une quinzaine de minutes.


MONTAGE


- Placer la meringue dans le fond de l'assiette.
- Déposer la marquise, puis déposer les bananes sautées. Saupoudrer de noix de coco râpé.


dimanche 22 mai 2011

Brioches à la cannelle


En ce dimanche matin, je vous présente une belle recettes de brioches.

Quand on a de la visite, on aime préparer des petites gâteries pour leur faire plaisir. Ces brioches ont donc été faites pour combler l'envie de sucré du meilleur ami de mon homme venu passer quelques jours dans notre beau coin de pays. Elles ne sont pas compliquée à faire. La pâte a un bon goût sucré et est filante. La garniture à la cannelle est juste assez sucrée, sans tomber sur le coeur, le glaçage amène le petit côté cochon, mais surtout, le milieu de la brioche est bien moelleux, presque humide tout en étant suffisamment cuit (je ne sais pas si vous comprenez, mais le milieu d'une brioche est vraiment la partie de je préfère et que je garde pour la toute fin).

Comme la recette de brioche prend la moitié de la pâte sucrée, j'ai réalisé des brioches au beurre d'arachide et à la tartinade de chocolat et noisette croquante (mon homme a acheté cela plutôt que du Nutella chez IGA et il faut bien le passer sur quelque chose!). Cette version a été préférée des gars, alors que j'ai préféré celle à la cannelle.

PÂTE SUCRÉE

6 1/2 tasses de FARINE À PAIN
2 c. à soupe de LEVURE À ACTION RAPIDE
1 1/2 c. à soupe de SEL
2 1/2 tasses de LAIT tiède (environ 100 F ou 38 C)
1 tasse de SUCRE GRANULÉ
1/2 tasse de BEURRE fondu
2 OEUFS

- Mélanger la farine, la levure et le sel dans le bol du mélangeur.
- Mélanger le lait, le sucre et le beurre dans une tasse à mesurer.
- Battre les oeufs avec une fourchette et les ajouter au mélange de lait. Verser sur les ingrédients secs et remuer jusqu'à ce que le mélange soit humide.
- Battre la pâte jusqu'à ce que la pâte forme une masse gluante et granuleuse, en prenant soin de bien racler les parois du bol.
- Couvrir le bol d'une pellicule plastique et laisser lever la pâte à température ambiante (environ 22 C ou 72F) à l'abri des courants d'air pendant environ 2 heures. La pâte aura la texture d'une éponge.

La pâte peut se conserver au réfrigérateur pendant près de 3 jours, si recouverte d'une pellicule plastique.

GARNITURE À LA CANNELLE

6 c. à soupe de SUCRE GRANULÉ
2 c. à soupe de CANNELLE MOULUE
3/4 tasse de BEURRE, ramolli

- Mélanger le sucre et la cannelle dans un bol. Ajouter le beurre en remuant à l'aide d'une fourchette jusqu'à l'obtention d'une consistance homogène (j'ai fait fondre mon beurre, comme ça c'est plus facile à étendre).

BRIOCHES

1 recette de PÂTE SUCRÉE
FARINE À PAIN (pour travailler la pâte)
1 recette de GARNITURE À LA CANNELLE
EAU CHAUDE
GLACE CLASSIQUE (voir plus bas)

- Poser la pâte sur une surface farinée et la saupoudrer d'un peu de farine. Fariner aussi ;es mains et le rouleau à pâte.
- En prenant soin de manipuler la pâte le moins possible et en ajoutant de la farine au besoin, façonner un rectangle de 30 cm sur 20 cm.
- Tartiner la garniture à la cannelle sur la pâte en laissant une bordure de 1 cm sur le pourtour.
- Enrouler la pâte à partir de l'extrémité de 20 cm de façon à former un cylindre. On peut se servir d'un grattoir pour aider à décoller la pâte de la surface de travail.
Appuyer délicatement sur la pâte au fur et à mesure qu'on forme de rouleau. Pincer la longue pliure et poser le cylindre dessus.
- Découper le cylindre en segments de 2,5 cm (1 po.)

- Poser les brioches dans des moules à gâteau rond de 20 cm (8 po) beurré, de façon à ce qu'elles se touchent presque. Couvrir d'un linge à vaisselle propre et laisser reposer à température ambiante pendant 40 minutes.

- Préchauffer le four à 400 F (200C). Mettre un récipient d'eau dans le four pour créer de l'humidité (je vaporise de l'eau au moment d'enfourner.

- Enfourner et cuire les brioches de 30 à 34 minutes.

- Les laisser refroidir sur une grille de métal.

- Pendant ce temps, préparer une recette de glace classique (1 tasse de SUCRE À GLACER...1/4 tasse de CRÈME...1 c. à thé de VANILLE). Lorsque les brioches sont suffisamment refoidies, les garnir de glace classique.

- Au moment de servir, les réchauffer quelques secondes au micro-onde quelques secondes.

Source : Livre Pain de Judith Fertig

vendredi 20 mai 2011

Galettes à la mélasse glacé à l'ancienne


J'ai un gros gros faible pour la mélasse....et surtout pour les galettes à la mélasse. Cette recette a de particulier que les biscuits sont glacés, ce qui les rend encore plus attrayants. Pour ma part, je préfère mes galettes nature, mais mon homme et mon grand coco ont particulièrement apprécié ceux glacés. Bien que la recette annonçait 12 biscuits, ça m'a donné 20 biscuits bien moelleux et d'une belle grosseur.

INGRÉDIENTS :

 2 tasses (300 g.) de FARINE TOUT USAGE
1 c. à thé de BICARBONATE DE SOUDE
1/4 c. à thé de SEL
1 c. à thé de GINGEMBRE moulu
1 c. à thé de CANNELLE moulue
1/4 c. à thé de CLOU DE GIROFLE moulu
6 c. à soupe de BEURRE NON SALÉ à température ambiante
6 c. à soupe de SHORTENING VÉGÉTAL (j'ai mis de la margarine)
1 tasse de SUCRE
1 OEUF de gros calibre
1/4 tasse de MÉLASSE (verte pour moi)
1/2 tasse de CRÈME SÛRE

GLAÇAGE
1 tasse (100 g.) de SUCRE SEMOULE (celui pour les confiture est parfait)
1/2 c. à thé d'EXTRAIT DE VANILLE
2 c. à soupe plus 1 c. à thé de LAIT

PRÉPARATION :

- Dans un bol de grosseur moyenne, tamiser la farine, le bicarbonate de soude, le sel, le gingembre, la cannelle et les clous de girofle. Réserver.
- Dans un grand bol, au moyen d'un batteur électrique à vitesse moyenne, fouetter le beurre, le shortening et le sucre pour bien les amalgamer (environ 1 minute). Au besoin, racler les parois du bol.
- Ajouter l'oeuf, la mélasse et la crème sûre et remuer jusqu'à ce que le tout acquière une coloration brun clair homogène. En battant à basse vitesse, ajouter la farine et remuer juste assez pour l'incorporer au reste et jusqu'à l'obtention d'une pâte onctueuse et collante. Couvrir le bol et mettre au réfrigérateur environ 1 heure.
- Préchauffer le four à 350 F (180 C) et placer la grille au centre.
- Façonner les boules, les déposer sur une plaque à biscuits et placer la plaque au congélateur environ 15 minutes, puis les refaçonner (de cette façon, les biscuits auront une plus belle forme).
- Cuire les biscuits environ 17 minutes (ils doivent être fermes au toucher, mais le centre doit être encore mou.
- Laisser tiédir sur la plaque environ 5 minutes et les transférer sur une grille.
- Mélanger le sucre et la vanille en ajoutant suffisamment de lait pour former un glaçage onctueux. À l'aide d'une petite cuillère, verser le glaçage sur les biscuits. Laisser les biscuits reposer à tempéreture ambiante jusqu'à ce que le glaçage soit ferme.

Les biscuits se conservent environ 5 jours dans un contenant hermétique.

Source : Livre Biscuits, tout un plat!, Elinor Klivans

jeudi 19 mai 2011

Tiramisu

Bonne fête mon homme! Bonne fête mon homme.....! Il approche rapidement de la trentaine mon beau mari. Pour l'occasion de son anniversaire, que nous avons fêté hier, puisqu'il travaille 24/24 pour les 7 prochains jours (sur la "call" on s'entend), je lui ai préparé son dessert préféré. Pas le tiramisu, mais MON tiramisu. J'avoue que c'est ma recette la plus populaire au niveau des desserts et je ne sais d'ailleurs pas comment ça se fait que je ne l'ai pas publié plus tôt.


C'est crémeux, c'est chocolaté accompagné d'un bon goût de café corsé. Il faut évidemment utiliser un café de bonne qualité, si on veut un résultat maximal. Je conseille également fortement de préparer le tiramisu la veille, puisque c'est cent fois meilleur le lendemain, après que les saveurs se soient mélangées. Dans ma version, il n'y a pas d'alcool, puisque mon homme n'aime pas particulièrement, mais avec du kirsh, ce serait parfait aussi.


INGRÉDIENTS :
3 OEUFS ENTIERS
2 JAUNES D’OEUFS
1/2 tasse de SUCRE 
500 g. de MASCARPONE
1 pincée de SEL
BISCUITS NILLA ou DOIGTS DE DAME
1 verre de CAFÉ serré (expresso allongé)
200 g. CHOCOLAT MI-SUCRÉ haché finement
1 c. à soupe de CACAO AMER
PRÉPARATION :

- Battre les 5 jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils deviennent très clairs.
- Ajouter le mascarpone au mélange.
- Monter les blancs d’oeufs en neige avec une pincée de sel et les ajouter au mélange.
- Napper une fine couche du mélange au fond du moule.
- Recouvrir de biscuits trempés dans le café, puis de chocolat haché

- Remettre une couche de mélange, de biscuits, de chocolat jusqu’à épuisement des ingrédients.
- Recouvrir la dernière couche de crème de chocolat rapé et de cacao.

- Réfrigérer pendant un minimum de 3 heures avant de  servir (de préférence toute une nuit).

Source : Livre Desserts et fruits

mardi 17 mai 2011

Burger de "back rib" d'orignal

Lorsque je suis arrivée en Abitibi, j'ai eu la chance de louer un appartement dans un duplex avec des propriétaires très charmants qui vivaient au premier étage. Comme je ne connaissais personne et que ma famille et mes amis se trouvaient à plus de 600 km de chez moi, ces gens extraordinaires m'ont en quelques sortes adoptés. Ils m'invitaient à souper avec eux, j'avais fait un jardin avec la dame et je promenais fréquemment leur chien pour qui je m'étais éprise d'affection.

Hier matin, j'ai reçu un appel de la fille de ce couple pour m'apprendre que son père était décédé subitement lundi. Ça m'a fait un choc. C'était un homme très gentil, avec un faux air de "bougonneux", mais toujours prêt à donner un coup de main.

La raison pour laquelle je vous raconte cela est qu'après mûre réflexion à savoir ce que je présenterais pour le concours de burger d'Isa, je me suis arrêté sur un burger de back rib d'orignal, que ce monsieur avait chassé et dont il avait eu la gentillesse de m'en offrir un morceau. Je l'ai dégelé mardi soir, pour manger hier soir, avant d'avoir la nouvelle. Je suis donc très touchée d'avoir dégusté ce burger à sa santé, d'autant plus qu'il était fabuleux.


La sauce barbecue est vraiment très facile et rapide à faire et peut servir tant dans une fondue ou une raclette, avec du poulet rôti, du boeuf ou encore comme pour moi avec du gibier. Elle a un petit goût sucré qui me plaît particulièrement. En elle seule, elle vaut la peine d'être essayée.

Mais parlons DU burger. WOW! Pour décrire l'expérience gustative selon mon homme, ce qui frappe en premier lieu, c'est la sauce BBQ avec saveur sucré. Tranquillement, le côté piquant de la sauce ressort, puis nos papilles sont envahies par une douce vague de fromage bleu. Le tout se termine sur une douce saveur d'orignal. La viande était fondante, les oignons et les champignons, très subtils, amenent une texture essentielle. Vraiment, si vous avez accès à de la viande sauvage, cette recette vaut la peine.



INGRÉDIENTS :

1 RÔTI DE BACK RIB D'ORIGNAL
1 recette de SAUCE BARBECUE (voir ci-bas)
1/2 OIGNON VILEDIA
1/2 barquette de CHAMPIGNONS (shitake pour moi)
1 c. à soupe d'huile
1 c. à thé de CASSONADE
1 gousse d'AIL
SEL, POIVRE
2 PAINS HAMBURGER (maison pour moi)

SAUCE BBQ

1/4 tasse de BEURRE
1/4 tasse de MÉLASSE (ne pas prendre la mélasse verte, qui est trop intense pour le reste des ingrédients)
1/4 tasse de KETCHUP
1/4 tasse de MOUTARDE
1 c. à soupe d'AIL émincé

PRÉPARATION :

SAUCE

- Faire fondre le beurre dans une petite casserole, puis ajouter les autres ingrédients. Porter lentement à ébullition, puis retirer du feu. Réserver.

BURGER

- Assaisonner la viande au goût, la faire saisir à feu élevé, puis la placer dans une cocotte. Arroser de la sauce barbecue. Cuire au four à 200 F pendant 2 heure à 2 1/2 heure (pour une pièce d'environ 1 livre). La trancher en fines tranches. Remettre dans Réserver.
- Faire caraméliser les oignons saupoudré de cassonade dans l'huile. Cette étape peut prendre près de 20 minutes. Réserver.
- Faire sauter les champignons avec l'ail dans un peu d'huile d'olive. Réserver.
- Faire griller les pains, y placer la viande, badigeonner de sauce, recouvrir des oignons et des champignons, puis terminer avec le fromage bleu.

J'ai servi avec une salade de carottes et raisins. Nous avons pu manger dehors pour la première fois. Le repas semble encore meilleur mangé sur la terrasse.

lundi 16 mai 2011

Sauté de boeuf à l'érable tériyaki

Cette recette s'intitule habituellement Boeuf à l'érable Tériyaki, mais j'en ai fait un petit sauté pour passer un reste de fèves germées qui allait défraîchir dans le tiroir à légumes. Un super beau plat de semaine et qui plaît aux enfants par le petit côté sucré.



INGRÉDIENTS :

1 livre de BOEUF EN LANIÈRE
1/4 tasse de SIROP D'ÉRABLE
1/4 tasse de SAUCE SOYA ou SAUCE TAMARI (un mélange des 2 pour moi)
2 c. à soupe de CINQ ÉPICES CHINOISES
2 c. à soupe d'HUILE VÉGÉTALE
2 c. à soupe d'HUILE DE SÉSAME

FÈVES GERMÉES
1/2 POIVRON ROUGE en petits dés
1/2 OIGNON émincé

PRÉPARATION :

- Mélanger tous les ingrédients de la marinade et y faire mariner le boeuf pendant au moins 3 heures (au mieux toute une nuit).

- Déposer les lamelles de boeuf sur une plaque et les placer dans le four (moi à broil low) pendant environ 6 minutes.

- Pendant ce temps, faire griller les oignons et les poivrons dans un wok. Ajouter la marinade et amener à ébullition, puis baisser le feu. Ajouter les fèves germées, puis le boeuf. Poursuivre la cuisson quelques minutes.

- Servir et déguster (moi avec des baguettes car ça me semble meilleur ainsi!)

Source : Livre Le temps des Sucres

lundi 9 mai 2011

Boeuf à la sauce aux prunes

Il me restait un fond de sauce aux prunes dans le frigo et je me demandais justement quoi en faire lorsque j'ai vu passer cette recette chez Valérie aux fourneaux, qui elle-même l'avait prise chez Doumdoum se régale, qui l'avait prise chez Maya qui l'avait déniché chez Josée. Bref, cette recette fait tranquillement le tour des blogs, et avec raison. C'est une recette simple, parfaite pour les soirs de semaine et qui plaît autant aux enfants qu'aux adultes. Un plat délicieusement sucré avec une petite touche acide.



INGRÉDIENTS :

1 lb de boeuf haché 
1 oignon moyen haché 
1 tasse de sauce aux prunes 
1/2 tasse de ketchup
1/4 tasse de cassonade
1/4 tasse de jus de citron 
3 c. à table de moutarde préparée
2 c. à table de sauce soya
Quelques gouttes de tabasco
2 c. à table de fécule de mais  pour épaissir (facultatif)

- Faire revenir le boeuf et l'oignon dans une poêle avec un peu de gras.
- Ajouter le reste des ingrédients (sauf la fécule) et mijoter 20 minutes.
- Épaissir la sauce si désirée avec la fécule de mais délayée dans une égale quantité d'eau (moi je n'ai pas épaissi).



Source : Club acadien de Sept-Iles

dimanche 8 mai 2011

Crème caramel

Bonne fête des Mères à toutes celles concernées. Bien que je sois une mère, mes cocos sont encore trop petits pour me gâter en cette journée spéciale. Mais je ne peux pas me plaindre. Ils me gâtent à chaque jour de leur énergie et de leurs câlins. Ils mettent du soleil dans mes journées, même lorsqu'elles sont assombries. Ils me comblent de bonheur ces petits cocos, alors cette journée est parfaite pour me rappeler que je suis choyée.

Hier soir, c'est moi qui a gâté ma petite maman, en lui préparant son dessert favori, une crème caramel. Tout le monde à aimé, mais mon homme a trouvé que le goût de caramel était trop subtil. La prochaine fois, je ferai donc cuire mon caramel un peu plus longtemps.



INGRÉDIENTS :

CARAMEL
1/2 tasse de SUCRE
2 c. à soupe de SIROP DE MAÏS
1/4 c. à thé de JUS DE CITRON
1 c. à soupe d'EAU

CRÈME
2 OEUFS
3 JAUNES D'OEUFS
1/3 tasse de SUCRE
1 pincée de SEL
2 tasses de LAIT CHAUD
1 1/2 c. à thé de VANILLE

PRÉPARATION :

- Mélanger tous les ingrédients du caramel dans une tasse à mesurer d'au minimum 2 tasses. Placer au micro-onde pendant 1 minutes 15 secondes. Le sirop doit être doré, alors si ce n'est pas assez doré, le faire chauffer quelques minutes de plus. (Faire attention car le sirop continue de cuire pendant quelques secondes après la fin de la cuisson). 
- Verser le sirop dans les ramequins (6). Laisser refroidir.

- Battre  les oeufs et les jaunes d'oeufs. 
- Ajouter le sucre et le sel et mélanger.
- Ajouter le lait chaud lentement en remuant constamment. Ajouter la vanille.
- Verser dans les ramequins, puis les déposer dans une lèche-frite dont le fond est recouvert d'un linge.
- Verser de l'eau très chaude jusqu'à mi-hauteur des ramequins.
- Cuire au four préchauffer à 350F pendant 35 à 40 minutes ou jusqu'à ce qu'un couteau ressorte propre.
- Au moment de la sortie du four, placer les ramequins dans ce l'eau glacée pour arrêter la cuisson. Réfrigérer jusqu'au moment de servir.
- Au moment de servir, passer un couteau sur les parois des ramequins pour décoller la crème, placer les ramequins dans les assiettes, placer un linge chaud quelques secondes pour faciliter le démoulage.

Source : Recette du Québec, Izabele81

jeudi 5 mai 2011

Oeufs en cocotte forestière

Pour mon brunch de Pâques, je voulais autre chose que les traditionnelles oeufs-bacon-patates, mais c'était quand même Pâques, alors je voulais des oeufs. En feuilletant mes livres je suis tombée sur cette belle recette de Ricardo. Ça a fait l'unanimité parmi mes invités et j'ai bien l'intention d'en refaire lors d'un prochain brunch. Je les ai préparés la veille et j'ai rajouté l'oeuf à la dernière minute pour la cuisson. Beaucoup moins de stress en cuisine et on peut donc profiter de "la visite" à notre guise.

Les champignons amènent beaucoup de saveurs et de la texture. La présentation dans les pots mason permet de voir le montage et amène un très beau coup d'oeil à l'assiette.



INGRÉDIENTS:

3 tranches de BACON
227 g. de CHAMPIGNONS BLANCS, tranchés finement
2 ÉCHALOTES FRANÇAISES hâchées finement
1 c. à thé de FARINE TOUT USAGE
1/2 tasse de BOUILLON DE POULET
2 c. à thé de JUS DE CITRON
6 OEUFS
1 c. à soupe de CIBOULETTE FRAÎCHE ciselée
SEL, POIVRE
mon ajout : 3 SAUCISSES ÉPINARD ET CHEDDAR

PRÉPARATION :

- Préchauffer le four à 400F (200C), la grille au centre.
- Dans une poêle, dorer le bacon. Ajouter les champignons, les échalotes et les faire revenir jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Saupoudrer de farine et bien mélanger. Ajouter le bouillon, le jus de citron et porter à ébullition en remuant. Rectifier l'assaisonnement. Réserver.
- Beurrer 6 pots mason ou ramequin de 125 ml et y répartir la garniture. Verser un oeuf sur chaque pot. Saler et poivrer.
- Préparer un bain-marie : déposer un linge ou une toile de cuisson. Y déposer les pots et verser de l'eau chaude jusqu'à mi-hauteur des pots. Cuire au four environ 20 minutes ou jusqu'à la cuisson désirée des oeufs.
- Parsemer de ciboulette et servir.

Source : Ricardo

mercredi 4 mai 2011

Pain gourmand aux céréales

Ce pain tombe vraiment dans mes goût. Des graines, d'autres graines et encore des graines. J'adore prendre une bouchée et sentir le croquant d'une noix ou d'une graine sous ma dent. Il s'agit d'un pain polyvalent, parfait pour déjeuner ou encore pour faire des sandwichs gourmands et plus raffinés ou pour accompagner des viandes. Encore une fois, je suis allée piger cette belle recette chez Sandra, qui, je n'ai plus à la répéter, a toute mon admiration!

J'ai oublié de prendre une photo...je reviendrai demain matin pour la publier et vous donner une idée du résultat. En attendant, vous pouvez aller voir sur le blog Le Pétrin.

INGRÉDIENTS :

POOLISH
400 g. d'EAU FRAÎCHE
1/4 c. à thé de LEVURE INSTANTANÉE (ou 2 g. de levure fraîche) 

  • 200 g. de FARINE À PAIN
  • 60 g. de GRAINES DE SÉSAME
  • 40 g. de GRAINES DE PAVOT
  • 80 g. de GRAINES DE TOURNESOL
  • 40 g. de GRAINES DE LIN

PÂTE 
  • 800 g. FARINE À PAIN 
  • 2 1/4 c. à thé de LEVURE INSTANTANÉE (ou 10 .g levure fraiche de boulangerie)
  • 20 g. de SEL
  • 400 g. d'EAU FROIDE
  • décor: FLOCONS D'AVOINE ou mélange de céréales

PRÉPARATION DE LA POOLISH
- Faire griller les graines étalées sur une plaque de pâtisserie au four th 5 (150°C) pendant 5 à 10 min ou simplement dans une poele en les remuant fréquemment. Laisser refroidir.
- Dans un saladier, mélanger la farine avec la levure sèche et l’ensemble des graines. Ajouter l’eau (si de la levure fraîche est utilisée, elle sera au préalable délayée dans une partie de cette eau) et mélanger avec une cuillère en bois jusqu’à obtenir une pâte assez liquide type pâte à crêpes. Couvrir avec du film alimentaire et laisser fermenter à température ambiante pendant 12 heures.
Commentaire de Sandra :Cette poolish est plus liquide qu’une poolish classique car les graines vont absorber une partie de l’humidité en se réhydratant pendant les 12 heures. Au final, la poolish aura retrouvé une consistance normale semi-liquide propice à l’activité et au développement de la levure.

PRÉPARATION DE LA PÂTE
- Au robot pétrisseur ou dans la cuve de la MAP, tous les ingrédients de la pâte et la poolish sont mis au départ et pétris 10 à 15 min.
- A la main, mettre la farine dans un grand saladier et mélanger avec la levure sèche et le sel. Creuser un puits et y verser l’eau et la poolish. Mélanger avec une cuillère en bois depuis le centre vers les bords en incorporant la farine au fur et à mesure jusqu’à ce que la pâte forme une masse collante mais qui se décolle des parois du bol.  - Transvaser alors la pâte sur un plan de travail fariné et la pétrir environ 15 min (ajouter de temps en temps un voile de farine si la pâte colle trop au plan de travail): au fur et à mesure, la pâte prend du corps grâce à l’air emprisonné, elle devient moins collante, plus homogène et de plus en plus élastique. En fin de pétrissage, la pâte a une surface non collante, lisse et une consistance souple.
- Mettre la pâte en boule dans un grand saladier, couvrir avec un torchon propre et laisser lever 1h30.
 Note de Sandra : Pour éviter qu’une croûte se forme en surface, il est préférable d’humidifier le torchon qui recouvre le saladier. Personnellement, j’aime recouvrir le saladier d’abord avec du film alimentaire (légèrement huilé ou alors huiler très légèrement la surface de la pâte pour éviter qu’elle ne colle au film lorsqu’elle aura doublé son volume) puis avec un torchon sec. Je mets toujours mes pâtes à lever dans mon four froid avec la lumière intérieure allumée: abri des courants d’air, de la poussière et température interne stable garantis!
- Presser la surface de la pâte levée pour la faire dégonfler puis la verser sur le plan de travail légèrement fariné. 
 - La replier 2 ou 3 fois sur elle-même et la peser. Diviser en 6 morceaux de même poids (environ 340g chacun) avec un coupe-pâte ou à défaut un couteau lisse pour ne pas déchirer le réseau de gluten. 
- Donner aux pâtons une forme grossière de boule sans trop serrer, les couvrir avec un torchon et les laisser détendre 15 min.
Note de Sandra : Il est important de respecter cette période de détente qui permet au gluten de s’assouplir et donc de faciliter le façonnage ultérieur des pâtons sans altérer leur qualité.
- Façonner chaque pâton en boules régulières en ramenant les bords de la pâte vers le centre et en soudant fermement par dessous. Humidifier la surface des pâtons et les rouler dans les flocons d’avoine (selon le conseil de Sandra, humidifier un essuie-tout, y presser le dessus du pain et ensuite rouler dans les flocons). 
- Déposer les boules sur 2 plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé (3 pâtons par plaque assez espacés).
- Avec un coupe-pâte (ou un couteau aiguisé) huilé, couper la surface des pâtons en croix. Couvrir les pâtons avec un linge et laisser lever environ 1h30.
- Préchauffer le four th 8 (240°C) en plaçant un récipient métallique rempli d’un grand verre d’eau sur la sole du four ou sur une grille pour créer un environnement humide avec buée.
- Enfourner et cuire les pains environ 40 min en baissant le thermostat à 7 (210°C) après 5 min de cuisson. La croûte doit être dorée et le fond doit sonner creux.
- Refroidir sur une grille.


dimanche 1 mai 2011

Pain au blé

Ce pain de blé est le plus moelleux que j'ai pu manger. Il a la texture d'un pain blanc, mais avec le bon goût du blé et ses bienfaits. Délicieux en rôti, en sandwich ou servi avec un plat en sauce. C'est un incontournable à avoir dans son livre de recettes à mon avis.

(photo plutôt moche, mais vite prise avant qu'il n'y en ait plus!!!)

INGRÉDIENTS :
3 c. à thé de LEVURE SÈCHE
680 ml (3 tasses) de LAIT 3,25% à 36°C (97°F)
2 1/2 c. à thé de SEL DE MER
2 c. à soupe de BEURRE fondu
750 g. de FARINE DE BLÉ ENTIER (à pain de préférence)
PRÉPARATION :

- Verser le lait dans une tasse à mesurer en verre et faire chauffer au micro-onde environ 1 minutes 45 s. pour le tempérer. Y ajouter la levure et mélanger. Ajouter le sel et le beurre fondu.

- Incorporer graduellement la farine et remuer à l’aide d’une cuillère de bois. Mélanger au batteur sur socle (ou à la main) pendant 8 à 10 minutes.

- Recouvrir le bol d’un linge légèrement humide ou d’une pellicule plastique et laisser reposer la pâte 30 minutes à température ambiante.

- Rabattre la pâte 20 fois.

- Couvrir et laisser reposer 1 1/2 heure à température ambiante.

- Déposer la pâte sur le comptoir fariné et diviser en 2 boules de même grosseur. Les placer dans les moules en silicones (ou préalablement beurré si ce ne sont pas des moules en silicone).

- Laisser lever 60 minutes (la pâte devrait doubler de volume).

- Préchauffer le four à 450°F et y déposer un petit récipient d’eau. Cuire les pains pendant 10 minutes. Ensuite, réduire la température à 400°F et poursuivre la cuisson pour environ 21-22 minutes (si on tape sur la croûte, ça doit sonner creux).

- Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Source : Livre Pains